Cercle Nautique de Dinan-Lanvallay

 

Un peu d'histoire

Il faut remonter très loin dans l'antiquité pour connaître les origines de l'usage de la rame, qui deviendra, bien plus tard, le "rowing" en Angleterre et l'aviron chez nous. De nombreux récits témoignent du vif intérêt que les Anciens (Égyptiens, Grecs, Romains) portaient au plaisir de l'eau. Sous Sésostris, douzième dynastie des Pharaons, au XIX ème siècle av J-C, la marine égyptienne possédait des bâtiments nommés "Pentecontores" montés par 50 rameurs actionnant chacun un aviron (ce que nous appelons maintenant ramer en pointe).

La première course d'aviron eut lieu à Londres en 1715 et c'est en 1853 qu'apparaît à Paris la première "Société des Régates Parisiennes".

Aujourd'hui la Fédération Française d'Aviron (FFA, ex Fédération Française des Sociétés d'Aviron FFSA) regroupe plus de 400 clubs qui accueillent près de 100000 pratiquants dont 45000 licenciés, du scolaire au vétéran.

l'aviron, sport complet pour tous

Nul ne saurait dénier à l'aviron ses qualités supérieures au double point de vue mécanique et hygiénique. le rameur pratique la gymnastique vraiment la plus complète qui se puisse imaginer.

Pierre de Coubertin

Un sport de plaisir :

L'aviron est un sport de glisse et de sensations, comme le ski ou le surf.

Les embarcations sont fines et légères. Leur instabilité n'est vaincue que par une parfaite harmonie des mouvements de tous les équipiers.

La beauté du geste du rameur masque une très grande technicité.

Un sport complet :

Il exige l'effort de tous les muscles du corps.

Il permet une détente nerveuse complète car il n'impose pas un esprit tactique permanent.

Il ne génère pas de traumatismes car le rameur ne subit aucun choc, ni n'exécute de gestes brutaux.

Il engendre des athlètes exceptionnels grâce à l'ampleur et à la durée de l'effort et peut se pratiquer à tout âge.